Formulaire inscription GRC
Acceo
La Ville et ses outils numériques
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
[A découvrir] La tenue des Sapeurs-pompiers : le prestige de l'uniforme
Pépite des Archives #3

A l’occasion de la publication de sa Pépite de décembre, le service des Archives et de la documentation avait choisi de mettre en avant un de ses fonds, consacré à l’ancienne Compagnie des Sapeurs-pompiers de Rosny-sous-Bois.
Ce mois-ci, nous vous invitons à découvrir un peu plus le quotidien de la caserne, en nous penchant cette fois sur l’importance de l’uniforme.

Brève histoire de l’uniforme

En 1875, un décret rend le port de l’uniforme obligatoire pour les officiers et les Sapeurs-pompiers communaux, en poste dans des villes de plus de 3000 habitants. Il oblige la municipalité à posséder et à entretenir le matériel ainsi qu’à habiller et rétribuer les Sapeurs-pompiers pendant une période reconductible de cinq ans.
En 1887, ils obtiennent l’autorisation de porter le même uniforme que les Sapeurs-pompiers de Paris, à l’exception des boutons qui se doivent d’être argentés afin de les différencier des boutons dorés des Parisiens. Les Compagnies restent tout de même libres de choisir si elles le souhaitent, de porter cet uniforme.
En 1903, un nouveau décret impose aux communes de prendre en charge l’habillement des Sapeurs-pompiers. Nos archives regorgent de documents sur l’habillement des Sapeurs rosnéens au début du XXème siècle.

L’uniforme à Rosny

Aujourd’hui, les pompiers sont tenus de porter 5 catégories d’uniformes (tenue de la garde au drapeau, tenue de sortie portée lors des représentations, cérémonies et défilés, tenue de travail portée en service opérationnel, en service hors rang et en salle opérationnelle, tenue pour l’activité physique et sportive et tenue des unités spéciales).
Le règlement du 4 mars 1902 montre qu’à l’époque, les Sapeurs-pompiers de Rosny portaient trois tenues différentes :
Uniforme

  • Article 4 : « L’uniforme se compose des objets suivants : casque, veste de drap, ceinture de manœuvres, pantalon de drap gris avec liseré rouge et col. Tenue de manœuvres
  • Article 5 : « La tenue de manœuvres se compose de : un képi, veste de drap, pantalon de drap et ceinture de manœuvres ». Tenue d’incendie « La tenue d’incendie se compose de : un casque, veste de drap, pantalon de drap gris avec liseré rouge, ceinture de manœuvres. »




Légende des visuels
Règlement du 4 mars 1902, fonds 3H du service des Archives et de la documentation de Rosny-sous-Bois.

Le port de l’uniforme est interdit en dehors du service, sous peine d’amende

Au-delà du prestige de l’uniforme, les Sapeurs-pompiers sont soumis à un règlement très strict quant au port de leur tenue de fonction. Ils sont passibles de sanctions disciplinaires, voire d’amendes s’ils portent leur uniforme en dehors des occasions prescrites dans le règlement de la brigade :

  • Article 7 : « l’Uniforme est obligatoire dans le service. En dehors du service, les Sapeurs-Pompiers ne pourront sortir en uniforme ; de même après chaque service ou manœuvre, ils ne pourront rester plus de deux heures revêtus de l’uniforme. Dans les deux cas l’amende sera de un franc. En cas de récidive, le contrevenant sera traduit devant le Conseil d’administration qui appliquera, suivant la gravité du cas, une des peines prévues par l’article 23 du décret du 29 décembre 1875. »

Le cas Henri Levasseur

En décembre 1904, le Sapeur Levasseur paye les frais de son manquement à l’ordre.
Le Conseil d’administration de la subdivision des Sapeurs-pompiers de Rosny-sous-Bois lui inflige ainsi une peine consistant en, je cite : « la privation du remboursement de ses prestations pour l’année 1905 pour motif ci-après : Est resté en tenue le 4 Décembre 1904 au matin (à l’issue du banquet et bal de Sainte Barbe) à une heure illégale. (Récidive – a déjà été rappelé à l’ordre à différentes reprises pour motifs analogues et pour ivresse et a même été menacé de la révocation. »

Légende des visuels
Lettre du 28 décembre 1904 relatant les sanctions des Sapeurs Mazuel et Levasseur envoyée au Maire de Rosny-sous-Bois par l’Officier, président du Conseil d’administration de la subdivision des Sapeurs-pompiers de Rosny-sous-Bois, fonds 3H du service des Archives et de la documentation de Rosny-sous-Bois.



Zoom sur la mobilisation en 1940

De nombreux documents du fonds 3H nous prouvent que les costumes des Sapeurs étaient faits sur mesure, ce qui explique que si un Sapeur est muté, ou démobilisé, la Brigade Rosnéenne s’empresse de revendre sa tenue à son nouveau Régiment.
En 1940, douze Sapeurs-pompiers de Rosny rejoignent le Régiment de Paris. A cette occasion, leur nouveau Régiment rachète les effets personnels des Sapeurs, même s’ils ne sont pas dans un état irréprochable, comme le prouve les fiches individuelles de certains des pompiers concernés.


Légende des visuels
Mémoire des sommes dues par le Régiment de Sapeurs-pompiers de Paris, 1 place Jules Renard à Paris 17ème à la Ville de Rosny-sous-Bois, Seine, pour reprise des effets d’habillement des Sapeurs-pompiers communaux (Estimation du 11 mai 1940), fonds 3H du service des Archives et de la documentation de Rosny-sous-Bois.
Fiches individuelles indiquant les effets d’habillement rachetés à la Commune de Rosny-sous-Bois par le Régiment de Paris, fonds 3H du service des Archives et de la documentation de Rosny-sous-Bois.

Notre présentation relative à l’importance de la tenue chez les Sapeurs-pompiers est un sujet plutôt dense. Par conséquent, le contenu de notre propos est loin d’être exhaustif. Nous avons tenté de rendre compte le mieux possible de la réalité du terrain, à travers le prisme des documents que nous conservons aux Archives municipales, au sein du fonds 3H.
On a pu voir l’importance de la préservation des vêtements propres à chaque Sapeurs. Ceux déjà utilisés étaient rapidement réquisitionnés pour d’autres pompiers. Les sanctions disciplinaires mentionnées en début de Pépite peuvent sembler improbables, mais les Sapeurs ne devaient pas salir l’image de la Compagnie, et des pompiers en général. D’où l’importance de respecter la consigne qui invite à ne porter la tenue que pendant les heures de service.
Au-delà du côté purement pratique, il y a donc toute une symbolique associée au rôle de nos sauveteurs du quotidien et cela passe par une exemplarité à titre individuel. Nous pouvons retenir les valeurs de courage, de dépassement de soi, le sens de la discipline aussi, avec la volonté de toujours innover pour répondre le mieux possible aux attentes des citoyens.

Vous êtes intéressés ? Curieux ? Vous souhaitez tout simplement en savoir plus ?

N’hésitez pas à contacter l’équipe des archivistes en leur écrivant à l’adresse habituelle : archives@mairie-rosny-sous-bois.fr
C’est avec plaisir que l’on répondra à vos questions.

Suivre les actualités